Gaschet


Description


Le barrage de Gaschet, qui est la propriété du Conseil Général, s’étend sur une longueur d’environ 4 kilomètres et couvre une superficie en eau d’une centaine d’hectares, et est situé sur la commune de Port-Louis. C’est le plus grand plan d’eau douce de la Guadeloupe. Il a été créé au début des années 1990 à des fins d’irrigation agricole. La surface totale est de 243,5 ha.

La zone a été classée ZNIEFF (Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique) et également ZICO (Zone Importante Pour la Conservation des Oiseaux).

Consultez la fiche ZNIEFF Gaschet (en PDF)


~~~~~~~~~~  \__o-  ~~~~~~~~~~

L'avifaune


Petit Fuligule (F. Delcroix)


Le barrage de Gaschet représente une zone importante pour de nombreuses espèces d'oiseaux d'eau. Ainsi, on y trouve une population importante de Foulques d'Amérique Fulica americana, Grèbes à bec bigarré Podylimbus podiceps, Gallinules d'Amérique Gallinula galeata, Erismatures rousse Oxyura jamaicensis. Une petite population de Petit Blongios Ixobrychus exilis et d'Erismature routoutou Nomonyx dominicus y est également présente. 

Outre les espèces s'y reproduisant, le plan d'eau accueille des groupes de canards en hivernage (plus de 30 fuligules entre janvier et mars 2017, 165 Sarcelles à ailes bleues le 12 mars 2017...), ainsi que des limicoles. 

D'autres espèces sont régulièrement vues sur le site: Balbuzard pêcheur, Faucon pèlerin, Faucon émerillon, Grande Aigrette, Grand Héron, de nombreuses hirondelles...

Erismature rousse
(F. Delcroix)
Grèbe à bec bigarré
(F. Delcroix)
Foulque d'Amérique
(A. Levesque)
Gallinule d'Amérique
(A. Levesque)
Groupe de sarcelles
(F. Delcroix)
Petit Blongios
(F. Delcroix)


~~~~~~~~~~  \__o-  ~~~~~~~~~~~

Suivi et sensibilisation


Le barrage de Gaschet est régulièrement visité par les ornithologues d'AMAZONA depuis plus de 10 ans. Des comptages y sont effectués chaque début d'année depuis 2006, dans le cadre des comptages internationaux des oiseaux d'eau.

Depuis plusieurs années également, AMAZONA organise une sortie annuelle avec ses adhérents afin de leur faire découvrir les oiseaux fréquentant ce site remarquable.


~~~~~~~~~~  \__o-  ~~~~~~~~~~~

Menaces



A sa création, ce barrage était entouré de grillages et interdit d’accès et donc de chasse. En quelques années, les grillages ont été endommagés, les barrières ouvertes et une pression de chasse de plus en plus importante s’est installée. Cette activité, tant par le dérangement qu’elle occasionne que par les prélèvements directs, menace certaines espèces d’oiseaux d’eau. Les centaines d’oiseaux présents avant la mi-juillet ne se comptent plus qu’à l’unité jusqu’à ce que la fermeture arrive. 

Egalement, depuis quelques années, on a vu s'installer la pratique de bateaux modélisés à moteur sur le plan d'eau, à l'entrée principale de Gaschet. Cette activitié a lieu tous les dimanches ou presque, et a obtenu une autorisation du Conseil Départemental. Elle provoque une nuisance sonore évidente, et présente des risques de percution avec les oiseaux présents autour, lorsqu'on sait que des Gallinules et des Foulques ont fait leurs nids pas très loin du site choisi pour cette activité.

Les mangoustes sont très présentes sur ce site et occasionnent certainement une prédation non négligeable sur les oeufs de ces oiseaux nichant à même le sol. 

Les impacts des activités traditionnelles pâturage, élevage, cultures ont favorisé l’extension de taillis à légumineuses dont l’espèce envahissante appelée Acacia Saint-Domingue Dichrostachys cinerea.


~~~~~~~~~~  \__o-  ~~~~~~~~~~~

Projet


Environnemental....

Depuis 2012, le  Conseil Général (puis Départemental) travaille sur un projet de reboisement et de valorisation du site de Gaschet. Il était prévu la mise en place d'un sentier d'interprétation accompagné d'un outil numérique, ainsi que d'un observatoire, et la création d'une réserve de chasse.

Le 19 mai 2017, AMAZONA a participé à une rencontre sur site, qui nous permettait de découvrir le sentier d'interprétation et l'utilisation de l'application numérique qui l'accompagne.

Ou économique???

Et lors de cette même sortie, nous avons appris que le MÊME Conseil Départemental avait déposé une demande de permis à la mairie de Port-Louis pour la mise en place de 4 hectares de panneaux photovoltaïques flottants, à l'emplacement même où se situe le projet de réserve de chasse, et la mise en place d'un observatoire d'oiseaux....

Cherchez l'erreur...

Ainsi au lieu d'avoir ça....



On aura ça....


Bibliographie


Levesque A. & Mathurin A., 2008. Les Zones Importantes pour la Conservation des Oiseaux en Guadeloupe. Rapport AMAZONA n° 17. 42 p.